Marche programmée de l’ANOSLIP: Yimga Moussa refuse de se laisser intimider

0
47

Marche programmée de l’ANOSLIP : La peur serait-elle du camp gouvernemental ?

La marche du 07 novembre en direction du Palais de l’Unité programmée par l’ANOSLIP est interdite.

Le Sous-Préfet du 2e Arrondissement de la ville de Yaoundé, Monsieur Yampen Ousmanou a fait servir en urgence au Président de l’Association Nationale des Opérateurs du Secteur Informel pour la Lutte contre la Pauvreté au Cameroun (ANOSLIP) Yimga Moussa, par le canal du Commissaire Principal Ondoa Ndi Marcel du Commissariat de Mokolo à Yaoundé, une note d’interdiction de la marche prévue le 07 novembre 2017 en direction du Palais de l’Unité pour dénoncer tous les abus et arnaques dont lui et ses membres sont victimes depuis plus de 10 ans.

Il importe de signaler que Sieur Yimga Moussa ressasse de manière permanente que 12000 de ses membres ont été victime d’une escroquerie de plus de 4 milliards dans le cadre de la “Coopération France-Cameroun”. Bien plus beaucoup parmi eux n’exercent plus à cause de l’abus d’autorité du personnel du Commissariat de Mokolo et de la Communauté urbaine. Plutôt que de trouver une solution à leurs problèmes, le gouvernement préfère toujours interdire et arrêter les responsables de l’Anoslip qu’il enferme régulièrement; pourtant le contexte actuel caractérisé par la crise dite anglophone, devrait amener le gouvernement camerounais à savoir faire la part des choses et de trouver une solution à ces problèmes qui ont déjà trop duré. Puisse la célébration du 35e anniversaire de l’accession au pourvoir du Président Biya amener ces responsables à faire preuve d’humanisme, de patriotisme et de sens du respect des droits de leurs compatriotes de la sauvette ?

Léonard Fandja

Facebook Comments
Print Friendly, PDF & Email